Le surf-club local face au projet de vague mécanique de St Geours

Le surfeur landais
Sur le «  »marché » du surf de chaque ville et village il y a 2 mondes :
1 – les CLUBS de surf
2 – les ECOLES de surf

Les écoles de surf sont des entreprises (société) de droit privé/commercial à but lucratif pour assouvir les plaisirs de l’océan des touristes de passage contre de l’argent. Elles n’ont aucune mission sociale locale.

Les clubs de surf ont une vocation sociale, au même titre que les clubs de natation ou d’aviron : éduquer la jeune/population locale par ce sport.
Ces clubs sont ouverts à tous les jeunes/adultes locaux. Ils ont une mission d’éducation pour les jeunes de la cité.Ces clubs doivent pratiquer une tarification minimaliste pour éviter la ségrégation financière et sociale des habitants de la cité. Il y a la les GROS clubs des « villes » et les très nombreux (petits) clubs de « campagne ». Pas mal de « CLUBS » ont une section « ECOLE » au sens « TOURISTIQUE » dans le seul but de faire du CA et donc des profits pour financer l’activité « CLUB » qui elle n’est pas spécialement rentable, off course.

Actuellement les actions des clubs des petites communes sont sous dimensionnées car leurs budgets sont trop faibles par rapport aux objectifs et aux besoins.

Le parc aquatique de Saint Geours ne va pas arranger ça. Au contraire, ça va empirer.

CLUB DE SURF landais
1 – Les locaux des clubs sont sous-dimensionnés par rapport à l’usage
2 – Ces locaux sont très mal équipés.
3 – Les budgets de fonctionnement sont trop faibles.

Les surfs clubs ont été montés par des surfeurs qui sont vieux maintenant, 50-60 ans et plus. A l’époque ils vivaient dans la précarité, loin de la vie sociale de la cité.  Maintenant la population des surfeurs des surf-clubs a changé.  Actuellement en grande partie, ce sont des enfants dont les parents n’ont jamais surfé. De nos jours on va au club de surf comme on va au cheval, à la danse, ou foot, à l’aviron ou à la piscine. 
D’ou la problématique des installations actuelles obsolètes cumulée aux petits moyens pour réaliser les missions.

Les exemples ne manquent pas dans les villages de la côte landaise.
Les clubs ayant une « baraque » sur la Dune sont sous dimensionnés.
De plus, certains partagent leur local avec une autre association comme Waiteuteu Surf club + Waiteuteu Sauvetage Côtier, ou/et avec des Ecoles de surf privées.

Résultat des courses, on frise la surpopulation autour de trop petits clubs locaux. Certains clubs ne peuvent acheter les combinaisons de surf pour leurs élèves par manque de place de stockage et de site de lavage/rincage. Les membres de ces clubs se changent dehors qu’il pleuve ou qu’il vente.   Beaucoup de jeunes (filles et garçons) sont gênés par de ce manque d’intimité. Certains parents sont offusqués.
Mais surtout, un certain nombre de clubs n’ont même pas de local. Juste un accès à la plage le matin et déménagement en fin d’après-midi. Beaucoup de clubs de surf ont des problèmes de fond de roulement, certains sont dans le rouge, n’atteignent pas le « point mort », ou sont en sensation de paiement.

ELUS
Il y a un décalage entre la vision des élus et celle les surfeurs.
A chaque demande de mise en conformité des locaux, il est  répondu : vous êtes des surfeurs = « saltimbanques », donc vous vivez d’amour, d’eau fraîche et de surf. Les jeunes, du fait qu’ils surfent, pourquoi aurait-il droit à la douche (chaude en hiver), aux vestiaires fille-garçon, pas de toilettes, pas de local convenable de stockage du matériel et de casiers, pas de club-house. Malgré les « aides », les arguments des municipalités sont : pas d’argent + la dune (pas toucher, sauf CRS-MNS), de plus les surfeurs vivent dans la nature … Ce qui n’aide pas vraiment au développement des activités.

PARC AQUATIQUE DE SAINT GEOURS
Sur ce constat, voici qu’arrive le projet de parc d’attraction Nautique de Saint Geours, dont l’élément phare est une vague mécanique (ou 2) à surfer contre quelques Euros.

Ce projet va engloutir :
1 –  un budget d’INVESTISSEMENT très important avec toutes les commodités légales.
2 – un budget de FONCTIONNEMENT assez conséquent à l’année pour l’entretien des douches chaudes, wc, vestiaires, matériel, boutique,  … ce que les clubs locaux n’auront jamais chez eux.

CONCLUSION
En mettant toute les billes dans le même panier (St Geours), les petits clubs de surf de bord de mer sont et resteront sous-équipé et Saint Geours sûr-équipé. Avec ce projet aquatique-ludique, ces clubs n’ont rien à espérer …

Cerise sur le gâteau : Une partie du budget serait consacré pour les compétiteurs basques, girondins, bretons, vendéens, avec l’argent des landais (subventions).  Car cette vague serait, aussi, un centre d’entraînement des futurs champions de France et de Navarre. D’où le léger agacement sur le choix politique et exclusif mené par la présidence de la FFS, axé sur l’élitisme, autour des gros clubs de surf des villes au détriment des clubs de surf des campagnes.

La seule consolation qu’ont ces club-favelas , ils ont les VRAIES vagues, les PURES vagues. Ce que ne connaitront jamais les surfeurs de Saint Geours. rappel : le surf est un SPORT, pas qu’un BUSINESS.

Nb :Le point mort est le niveau d’activité, i.e. de chiffre d’affaires, pour lequel l’ensemble des produits couvre l’ensemble des charges. A ce niveau d’activité, le résultat est donc nul.
Share Button
Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Aménagement, Vague artificielle
Abonnez-vous au flux →

Landemains 9 Printemps-Été 2020 online - nouTous
La version papier n'est pas encore disponible!
Liste de points de vente et dépôts ⬇︎
LANDEMAINS est disponible chez TOUS (!) les détaillants presse des Landes ainsi que chez vos dépositaires habituels suivants :

  • Capbreton, Cap Yoga
  • Cauneille, Boulangerie bio
  • Léon, L'Atelier, restauration associative
  • Messanges, épicerie "Chez Lafaurie"
  • Mézos, Le Hangar
  • Montfort-en-Chalosse, Le Chapeau Rouge
  • Rions-des-Landes, Ecolieu Jeanot
  • Saubion, bouquiniste "Sur un livre perché"
  • Saubion, Terre à Delices
  • Seignosse, Restaurant "les Roseaux"
  • St Jean de Marsacq, Jardins de Castelnau Maraîcher bio
  • St Paul-en-Born, La gare de l'art
  • St Paul lès Dax, Magasin Biotinel
  • Vieux-Boucau, Inti Wasi, Épicerie Bio
Page spéciale : Golf de Tosse
Tout sur le Golf de Tosse

Auchan Atlantisud abandonné


 nouTous - Vague artificielle - Saint-Geours-de-Maremne -Brice de St. Geours
 nouTous - Golf de Tosse - Gardons les pieds sur terre
 nouTous - Golf de Tosse - 1 seul trou: FINANCIER

nouTous sur facebook

16 heures

nouTous

Mauvaise nouvelle pour les surfeurs landais: ils vont devoir continuer de surfer dans la mer.

Le comité spécial du Conseil Régional a refusé de soutenir la vague artificielle de Castets....
... voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

3 semaines

nouTous

Landemains 9 est sorti, exclusivement en ligne pour l'instant.
Ce numéro spécial comporte un seul texte intitulé "La dictature des bons sentiments" et traite bien sûr de l'actualité liée au covid 19.
Bonne lecture
www.noutous.fr/Landemains/9-Printemps-Ete-2020-online.pdf
... voir plusVoir moins

Voir sur Facebook
 nouTous - Golf de Tosse
nouTous - La vague artificielle à Soustons Plage
Tweets @NouTous40
nouTous - Golf de Tosse
nouTous - La vague artificielle à Soustons Plage
Nos Archives
  • 2020 (8)
  • 2019 (36)
  • 2018 (30)
  • 2017 (43)
  • 2016 (59)
  • 2015 (59)
  • 2014 (53)
STOP TAFTA
110 Communes landaises hors TAFTA et CETA
Amou, Arengosse, Argelos, Arjuzanx, Arsague, Arue Audon Aureilhan, Azur, Bastennes, Belhade, Benquet, Beylongue, Biarrotte, Biaudos, Bordères et Lamensan, Bostens, Bougue, Brassempouy, Cachen, Callen, Campet et Lamolère, Capbreton, Carcarès-Ste-Croix, Carcen Ponson, Cassen, Castelnau Chalosse, Cauna, Cauneille, Commensacq, Dax, Doazit, Escourse, Estibeaux, Gaas, Gaillères, Gamarde-les-Bains, Garein, Garrosse, Gaujacq, Goos, Habas, Hastingues, Hauriet, Haut-Maco, Josse, Laluque, Labatut, Labouheyre, Lamothe, Lencouacq, Le Sen, Lesperon, Lourquen, Luxey, Magescq, Mano, Mauries, Maylis, Mées, Messanges, Misson, Moliets-et-Maa, Momuy, Montfort-en-Chalosse, Montsoué, Morcenx Mouscardès, Mugron, Narrosse, Nassiet, Nerbis, Oeyregave, Orthevielle, Orx, Ossages, Pey, Peyrehorade, Pissos, Pomarez, Pontenx-les-Forges, Port-de-Lanne, Préchacq-les-Bains, Rion-des-Landes, Rivière-Saas-et-Gourby, Sabres, Saint.-André-de-Seignanx Saint Barthélémy, Saint-Jean-de-Marsacq, Saint-Laurent-de-Gosse, Saint Lon les Mines, Saint-Martin-de-Hinx, Sain.-Martin-de-Seignanx, Saint-Pierre-du-Mont, Saint-Vincent-de-Paul, Saint-Vincent-de-Tyrosse, Saint-Yaguen, Saubion, Saubrigues, Solferino, Soustons, Sorde-l'Abbaye, Sort-en-Chalosse, Tarnos, Tilh, Tosse, Toulouzette, Villenave, Villeneuve-de-Marsan, Ychoux
et 9 Communautés de communes : Maremne-Adour-Côte-Sud, Coteaux et Vallées des LUYS, Pays de Mugron, Pays de Morcenx,Communauté du Seignanx, Communauté d'agglomération du Grand Dax, Communauté du Pays d'Ortie, Communauté de communes de Pouillon, Communauté de communes de Montfort



Panneau : Commune hors Tafta
TTIP/TAFTA et ses investisseurs tout puissants expliqués en moins de 4 min
Vu entre Soustons et Tosse

Non au Gol de Tossef

 Golf=erreur

ICI ZAD

Zone à defendre

KIBAM -  Les événements et manifestations des groupes actifs landais