Le dialogue territorial du projet « golf de Tosse » est un scandale démocratique

Communiqué de presse commun du 1er février 2016; courrier aux conseillers communautaires MACS, aux conseillers départementaux, députés, sénateurs landais :

Le dialogue territorial du projet « golf de Tosse » est un scandale démocratique

Nous ne devons pas nous tromper sur les mots ni sur la gravité des faits présents. Il ne s’agit pas seulement d’une parodie de concertation. Il s’agit d’une entreprise de communication dont l’intention est de tromper la population et donc de lui nuire.
 
Nous avons saisi officiellement le garant de la concertation sur deux points fondamentaux:

  • le non respect de la charte de la concertation de 1993 qui engage l’ensemble du dialogue territorial sur le fond, et témoigne de l’intention de tromper délibérément la population. ( Rappelons que la charte oblige le porteur à concerter la population en amont du projet, sur l’opportunité, avant que ne soient réalisées les études de faisabilité. Or, lorsque les élus de la république nous expliquent que 2 millions de frais d’études, de mise en forme du projet, sont nécessaires avant d’informer, de concerter ou de consulter la population, ils mentent à leurs administrés, en toute conscience, de toutes leurs forces et en utilisant tous les stratagèmes et moyens techniques, financiers et humains en leur pouvoir. )
  •  
  • l’utilisation d’applaudissements enregistrés qui prouvent qu’une telle entreprise de manipulation orchestrée par une collectivité est à l’œuvre ici. 
Le silence du garant de la concertation est plus qu’un aveu.

Le monde présent aux réunions de Tosse, l’une organisée par les associations, l’autre par le porteur de projet, prouve une seule chose: la population est concernée au plus haut point par cette affaire. Rien de plus.

La réalité – 60 personnes présentes aux 14 ateliers (4 par atelier !…), 7 personnes à la permanence de MACS à Tyrosse, une vingtaine à Tosse – témoigne au contraire d’un désintérêt total de la population pour des séances dont tout le monde sait qu’elles ne servent que de façade. L’agressivité avec laquelle on accueille les objections de la population dans ces lieux en témoigne.

Pendant ce temps, plus d’une dizaine de conseillers communautaires ont émis par écrit le vœu d’un référendum, dont nos deux conseillers départementaux, référendum qui a été encore repoussé à une date ultérieure contre l’injonction de la charte de la concertation et les récents engagements du Président de la République. Pendant ce temps, l’ensemble des partis politiques – en dehors du parti socialiste – demeurent hostiles au projet, notre pétition prend de l’ampleur, bien plus que les quelques avis favorables du site du dialogue. Rien n’a changé de l’opinion des citoyens, malgré le harcèlement médiatique dont ils font l’objet.

Depuis trois mois, nous constatons un revirement total dans la manière de traiter l’information. L’obstination du journal Sud-Ouest à relayer les étapes d’un pseudo-dialogue territorial dont rien ne garantit la légitimité sans plus jamais donner la parole aux opposants (politiques, élus, associatifs, citoyens) semble indiquer qu’au-delà des personnes, la liberté du journal est concrètement engagée. Sud-Ouest, en obéissant systématiquement aux sollicitations du Conseil Départemental et en ignorant les faits probants et les arguments des oppositions, ne se rend-il pas délibérément complice de la propagande à l’œuvre ?

Cette prise en otage de la démocratie participative, cette opération marketing d’envergure destinée à manipuler l’opinion publique avec les moyens financiers de la collectivité est un scandale démocratique qui rejaillira durablement sur tous ceux qui la cautionnent, médias, élus, partis, collectivités.

Les règles éthiques établies, les chartes, existent pour que les collectivités territoriales ne soient pas juges et parties, et pour éviter les abus que nous vivons ici. Y contrevenir est un aveu de malhonnêteté. Dans ces circonstances, l’organisation d’un référendum local est une urgence.

SEPANSO LANDES Les amis de la Terre nouTous-logo-380
Share Button
Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans Aménagement, communique de presse, Golf de Tosse
Abonnez-vous au flux →

Landemains 9 Printemps-Été 2020 online - nouTous Liste de points de vente et dépôts ⬇︎
LANDEMAINS est disponible chez TOUS (!) les détaillants presse des Landes ainsi que chez vos dépositaires habituels suivants :

  • Capbreton, Cap Yoga
  • Cauneille, Boulangerie bio
  • Léon, L'Atelier, restauration associative
  • Messanges, épicerie "Chez Lafaurie"
  • Mézos, Le Hangar
  • Montfort-en-Chalosse, Le Chapeau Rouge
  • Rions-des-Landes, Ecolieu Jeanot
  • Saubion, bouquiniste "Sur un livre perché"
  • Saubion, Terre à Delices
  • Seignosse, Restaurant "les Roseaux"
  • St Jean de Marsacq, Jardins de Castelnau Maraîcher bio
  • St Paul-en-Born, La gare de l'art
  • St Paul lès Dax, Magasin Biotinel
  • Vieux-Boucau, Inti Wasi, Épicerie Bio
Page spéciale : Golf de Tosse
Tout sur le Golf de Tosse

Auchan Atlantisud abandonné


 nouTous - Vague artificielle - Saint-Geours-de-Maremne -Brice de St. Geours
 nouTous - Golf de Tosse - Gardons les pieds sur terre
 nouTous - Golf de Tosse - 1 seul trou: FINANCIER

nouTous sur facebook

4 semaines

nouTous

Après la vague de Castets, celle de St Jean de Luz ! La connerie des marchands de surf n'a pas de limite !

Signer la pétition :
chng.it/DbfR9SGDVW
... voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

1 mois

nouTous

www.noutous.fr/vague-de-castets-entre-realite-et-espoir/ ... voir plusVoir moins

Voir sur Facebook
 nouTous - Golf de Tosse
nouTous - La vague artificielle à Soustons Plage
Tweets @NouTous40
nouTous - Golf de Tosse
nouTous - La vague artificielle à Soustons Plage
Nos Archives
  • 2020 (19)
  • 2019 (36)
  • 2018 (30)
  • 2017 (43)
  • 2016 (59)
  • 2015 (59)
  • 2014 (53)
STOP TAFTA
110 Communes landaises hors TAFTA et CETA
Amou, Arengosse, Argelos, Arjuzanx, Arsague, Arue Audon Aureilhan, Azur, Bastennes, Belhade, Benquet, Beylongue, Biarrotte, Biaudos, Bordères et Lamensan, Bostens, Bougue, Brassempouy, Cachen, Callen, Campet et Lamolère, Capbreton, Carcarès-Ste-Croix, Carcen Ponson, Cassen, Castelnau Chalosse, Cauna, Cauneille, Commensacq, Dax, Doazit, Escourse, Estibeaux, Gaas, Gaillères, Gamarde-les-Bains, Garein, Garrosse, Gaujacq, Goos, Habas, Hastingues, Hauriet, Haut-Maco, Josse, Laluque, Labatut, Labouheyre, Lamothe, Lencouacq, Le Sen, Lesperon, Lourquen, Luxey, Magescq, Mano, Mauries, Maylis, Mées, Messanges, Misson, Moliets-et-Maa, Momuy, Montfort-en-Chalosse, Montsoué, Morcenx Mouscardès, Mugron, Narrosse, Nassiet, Nerbis, Oeyregave, Orthevielle, Orx, Ossages, Pey, Peyrehorade, Pissos, Pomarez, Pontenx-les-Forges, Port-de-Lanne, Préchacq-les-Bains, Rion-des-Landes, Rivière-Saas-et-Gourby, Sabres, Saint.-André-de-Seignanx Saint Barthélémy, Saint-Jean-de-Marsacq, Saint-Laurent-de-Gosse, Saint Lon les Mines, Saint-Martin-de-Hinx, Sain.-Martin-de-Seignanx, Saint-Pierre-du-Mont, Saint-Vincent-de-Paul, Saint-Vincent-de-Tyrosse, Saint-Yaguen, Saubion, Saubrigues, Solferino, Soustons, Sorde-l'Abbaye, Sort-en-Chalosse, Tarnos, Tilh, Tosse, Toulouzette, Villenave, Villeneuve-de-Marsan, Ychoux
et 9 Communautés de communes : Maremne-Adour-Côte-Sud, Coteaux et Vallées des LUYS, Pays de Mugron, Pays de Morcenx,Communauté du Seignanx, Communauté d'agglomération du Grand Dax, Communauté du Pays d'Ortie, Communauté de communes de Pouillon, Communauté de communes de Montfort



Panneau : Commune hors Tafta
TTIP/TAFTA et ses investisseurs tout puissants expliqués en moins de 4 min
Vu entre Soustons et Tosse

Non au Gol de Tossef

 Golf=erreur

ICI ZAD

Zone à defendre

KIBAM -  Les événements et manifestations des groupes actifs landais