Quelles Landes demain ?

Parce que nous vivons dans un pays rural et touristique, l’environnement est chez nous au centre de tout. Agriculture, sylviculture, tourisme, surf, pêche, chasse, loisirs, qualité de vie, toutes les industries et activités lui sont liées. Nous lui devons également la forte croissance de la population et l’attrait touristique de notre région.
Dès lors, objet de convoitises et de spéculations, il devient l’enjeu majeur des politiques locales.

Nos stats : 100% de victoires
Saumoduc d’EDF 650M€: abandon du projet
Vague artificielle Atlantisud 12M€ : abandon du projet
Auchan Atlantisud : abandon du projet
Dragage lac d’Hossegor 3,5M€ : passage de 350 000 m3 à 150 000m3 extraits; affaire en cours
Golf deTosse 250M€ : abandon du projet
Vague Artificielle Castets 40M€ : affaire en cours

Nous associons à ces statistiques les victoires sur le centre commercial Allées Shopping de Ondres, le golf des Abesses à St Paul-les-Dax, l’extension du centre Leclerc de Capbreton, la LGV, obtenues par d’autres collectifs citoyens et les associations environnementales historiques SEPANSO et Amis de la Terre.
Ces victoires prouvent définitivement aux plus fatalistes que les citoyens organisés ont le pouvoir d’exprimer et d’imposer leur avis sur l’aménagement et l’avenir de leur territoire, pourvu qu’ils le décident.

Des milliers d’ha de forêt, de plage, de terres agricoles, de zones humides préservées, des centaines de Millions d’€ publics économisés.

A travers ces luttes, nous disons calmement, solennellement, dignement, une vérité fondamentale :
Le respect de la vie et des équilibres naturels est le seul horizon vivable pour l’humanité.
Autour de ce constant doivent s’organiser le développement, l’explosion des propositions alternatives, de l’agriculture de proximité respectueuse des sols et de la vie, de tous les modes de vie sociale et économique qui restent à inventer ou à réinventer.
Mais ces victoires indiquent aussi que malgré les dispositions et la profusion des organismes pour la sauvegarde de la nature, celle-ci est toujours et plus que jamais attaquée. L’exacerbation des tensions dans un avenir politique incertain, le détricotage de la loi Littoral en cours, la position de plus en plus ambiguë des administrations et des organes de justice, indiquent avec certitude que, plus que jamais, les citoyens devront se porter garants de la préservation de leur patrimoine naturel.

Le premier pas, ensemble.
Personne n’est tenu à l’impossible. Mais il nous appartient de rendre l’avenir possible. L’urgence climatique et le contexte politique global exigent de chacun de faire toujours un peu mieux, un peu plus.

Manifeste-nouTous
Le manifeste « Les Landes sont ma nature » est un premier pas vers une organisation citoyenne indépendante capable de favoriser et de concilier la défense de la nature et celle des pratiques nouvelles.
Ce premier pas est celui de la solidarité envers celles et ceux qui portent les combats de la protection de la nature, acte fondateur de tout projet politique et social d’avenir.


Comment signer le manifeste ?
En nous écrivant par mail ou par courrier : Journal Landemains, 532 rte de Montjean, 40140 Soustons. ( précisez votre adresse mail afin que nous puissions vous tenir au courant de la suite. )

Pourquoi signer le manifeste ?
Signer ce manifeste, c’est apporter son soutien moral et physique au travail des associations environnementales historiques et de leurs alliés de terrain, c’est donner de la force et du poids à leur voix, c’est se porter solidaire d’un combat qu’ils mènent au nom de tous. Bien sûr, ce petit texte peut ne pas convenir parfaitement à tous.
Mais quelle que soit l’analyse de chacun sur la situation politique et sociale, la protection de la nature doit réunir les hommes et les femmes de ce pays. En signant ce manifeste, nous déclarons la volonté d’une population, et nous rendons politiquement intenables les attaques futures à notre environnement.

Télécharger le Manifeste Signer le Manifeste


Share Button
Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Aménagement, nouTous, Pourquoi ce site, Protection de la nature, Protection du territoire, Quelles Landes Demain

Des histoires de contournement…

Newsletter Octobre 2020

- Route de contournement de Tarnos et protection du lézard ocellé : on fait le point.

nouTous participe activement au collectif « sauvons le lézard ocellé ». Nous avons également relayé les positions du collectifs au nom des signataires de la charte « les Landes sont ma nature ». Grâce à notre travail de médiatisation et d’explication, cette question est désormais une affaire nationale. Les médias nationaux relaient et soutiennent l’action du collectif. (Le Monde, Reporterre, La Relève et La Peste)

Suite à nos précédents courriers, les députés Boris Vallaud et Lionel Causse se sont respectivement engagés par écrit à intercéder en notre faveur auprès du président du Conseil Départemental et de la Préfète des Landes.

Après la cyber’action, une pétition nationale sur change.org est ouverte et recueille déjà plus de 35 000 signatures. Merci de vous associer et de partager cette action.
Le département est maître d’ouvrage de ce projet : parlez-en autour de vous, interpellez vos élus de proximité, afin de rendre impossible la réalisation de cet écocide face à l’expression du refus et de l’indignation de la population. Vous trouverez les détails sur notre site ainsi que sur le documentaire « lézard ocellé en danger ».

Il n’y aura pas de route sur la dune à Tarnos !


- Contournement terrestre du gouf de Capbreton de la liaison électrique France-Espagne.

Un grand projet de liaison électrique France/Espagne par voie maritime est à l’étude. Ce projet, de l’aveu des coordinateurs de RTE que nous avons rencontrés, est imposé au niveau européen. Il spécule sur la nécessité de construire des liaisons électriques entre États pour une mise en service à l’horizon 2030 afin d’échanger entre autre de l’énergie éolienne avec de l’énergie nucléaire… La perspective est bien sûr de mobiliser des moyens pharaoniques pour trouver des sources d’énergies illusoires susceptibles de garantir notre niveau de consommation et la foutue croissance qui n’existera désormais plus jamais, soyons-en convaincus. Dès lors, pour le passage du gouf de Capbreton, la nature pose des problèmes techniques qui obligent à emprunter les voies terrestres. Une prétendue concertation concernant le tracé est ouverte jusqu’en janvier, avec garant de la CNDP et tout le Saint Bazar.

Voici la contribution que nous avons faite au nom de nouTous et des signataires de la charte :
« Nous ne pouvons participer aux ateliers d’un projet dont l’intention mensongère de maintenir coûte que coûte un niveau de consommation favorable à une croissance impossible est selon nous criminel.
Concernant le tracé, vous entendrez de la part des élus, des citoyens, des corporations, des associations de riverains, toutes sortes de recommandations qui concernent leur intérêt personnel et économique. Nous entendons quant à nous défendre de toute attaque et destruction, fût-elle temporaire, tout ce qu’on peut encore qualifier du nom de nature sur notre littoral. Le projet tel que décrit, étant destiné à apporter l’énergie nécessaire à leur prétendu développement, peut très bien emprunter les zones urbanisées. Il est donc impératif qu’il n’empiète pas sur le patrimoine naturel.

Au delà des zones protégées par l’administration, nous considérons comme nos plages sauvages et naturelles, toute la zone qui part de la dernière plage du penon, la plage des casernes étant une enclave qu’il convient également de maintenir à l’état de plage nature.
Nous combattrons donc avec la même énergie que celle qui nous permis d’arrêter le projet criminel de « Saumoduc » d’EDF, toute tentative de passage par « voies naturelles
« .

Ne contournons pas nos responsabilités face à la vie, soyons présents au monde,

Bonne fin d’automne

nouTous
Share Button
Tagués avec : , , , ,
Publié dans Aménagement, Collectifs et associations landaises, Dans les Medias, Débat public, Lezard ocellé, liaison électrique France/Espagne, newsletter, Pétitions, Protection de la nature

Le lézard ocellé en dager !

Share Button
Tagués avec : , , ,
Publié dans Collectifs et associations landaises, Écologie, Lezard ocellé

Interview avec le collectif « SAUVONS LE LÉZARD OCELLE »

Grég de Souvenirs FM recevait Laurie Debove, porte parole du collectif « SAUVONS LE LÉZARD OCELLE » et Didier Tousis, membre du collectif.
C’était le 15 septembre midi pile sur Souvenirs FM 88.6 Grand Dax et Chalosse!

Interview souvenirsFM collectif SAUVONS LE LÉZARD OCELLE

      écouter


Ecouter l’original sur Soundcloude
Share Button
Tagués avec : , ,
Publié dans Aménagement, Collectifs et associations landaises, Dans les Medias, Écologie, Lezard ocellé

Vague artificielle à Saint Jean de Luz ?

Après Castets, celle de ST JEAN DE LUZ par QUIKSILVER

Signer la pétition contre la vague à Saint Jean de Luz !

Share Button
Tagués avec : , ,
Publié dans Écologie, Pétitions, Protection du territoire, Vague artificielle

Sauvons le lézard ocellé – la suite !

Pourquoi le département des Landes sacrifie-t-il le lézard ocellé pour construire une route inutile ?

Voici le courrier adressé aux élus et services préfectoraux envoyé par le collectif « Sauvons le lézard ocellé ».
Pour avoir une chance de comprendre, il faut d’urgence s’extraire de la logique mortifère de croissance économique déguisée en développement durable qui prévaut aujourd’hui sur tout.

Que se passe-t-il à Tarnos ?
Une plage, historique, le long de la digue en continuité de la zone industrielle du port.
Une zone industrielle portuaire et notamment une entreprise classé SEVESO qui fabrique et transporte des intrants chimiques pour l’agriculture et de l’huile de palme.
Une zone de dune protégée bien que dégradée, classée, qui abrite une des plus importantes populations françaises de lézard ocellé.

Aménager la plage. Tout arrive de la décision d’aménager la plage. « Aménager » dans la novlangue actuelle veut dire, agrandir, dynamiser. Il s’agit donc de pouvoir accueillir plus de monde, de faciliter les accès, bref de faire croître le petit business touristique lié à la plage. Or cela est-il une nécessité, une demande de la population, cela correspond-il à un enjeu majeur ? Non. Il n’y a pas de problème de plage dans les Landes, sacré bon Dieu, il n’y a que ça !
Mais dès lors qu’est prise la décision d’aménager, il faut donc par mesure de sécurité séparer les flux touristiques et industriels. Traduisez ici créer une nouvelle route pour acheminer les touristes sachant qu’elle ne peut qu’emprunter des zones naturelles classées à fort enjeu environnemental.

Résultat : À cause d’une usine qui fabrique des engrais chimiques, et dans le seul but d’ »aménager » une plage parmi tant d’autres, une municipalité de gauche qui promeut l’agriculture bio, un Département qui prétend sauvegarder la biodiversité, aidé par une Région qui entreprend la résilience des territoires, s’apprêtent contre l’avis de tous les experts, du CSRPN*, du CNPN*, à détruire l’habitat de la plus importante population de lézard ocellé de la côte atlantique.

Une alternative à la bêtise ? Et si au lieu d’aménager la plage, on avait cherché à la préserver et à la restaurer comme espace naturel, invité les plagistes à cheminer à pied, et offert un espace de liberté et de nature à quiconque veut faire l’effort de le mériter ?
Ceux qui, enfermés dans des raisonnements absurdes, organisent des écocides sans le savoir comme le bourgeois gentilhomme faisait de la prose sans le vouloir ne sont pas fatalement des imbéciles. Des criminels, assurément.

Aidez à préserver la nature, signez la pétition chez Cyberacteurs

CSRPN : Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel CNPN : Conseil National pour la Protection de la Nature
Share Button
Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Aménagement, Collectifs et associations landaises, Cyberaction, Écologie, Lezard ocellé, newsletter

Vague de Castets – Entre réalité et espoir

Les faits énoncés dans le dernier tract distribué dans les boîtes aux lettres castésiennes sont réels. (Voir le tract en bas)
En réponse, un groupe facebook « oui à la vague de Castets » s’est ouvert clamant haut et fort qu’en cette période de crise, la vague reste le seul espoir du village !… Selon les auteurs du facebook, après la fermeture de la scierie de Castets, les castésiens n’auraient pas d’autre choix pour cet espace qu’entre un surf park ou un centre commercial. Bien triste perspective en effet, mais mensonge toutefois.

Voici donc le message que nous adressons à la population désespérée de Castets :

Castésiennes, Castésiens,

Si une scierie ferme à Castets, ce n’est pas par manque de bois. C’est parce que le système capitaliste prévoit que le gros mange le petit, exactement comme pour la grande distribution en effet. Et vous allez confier votre avenir, votre ESPOIR, à Bouygues et à des investisseurs inconnus ? Alors même que la région, les collectivités locales, les surfeurs landais, et la fédération de surf ne soutiennent pas le projet ? Le maire de Castets nous a expliqué il y a 2 ans qu’en effet il souhaiterait utiliser cet espace pour un projet écologique, un vrai, relancer des activités de maraîchage, agricoles, verger, et qu’il était ouvert à toute proposition dans ce sens pour cet espace. Qu’il ne souhaitait ni un surf park (que ce projet ne se ferait pas), ni un centre commercial. L’idée de surf park est morte avant d’être née pour les raisons exactes que vous évoquez pour les centres commerciaux. Depuis 10 ans maintenant que Wavegarden essaie de fourguer sa marchandise partout en Europe, pas un seul projet n’est monté en France, y compris dans les grandes villes car ce n’est économiquement pas viable, à fortiori près de l’océan et dans une région aussi peu peuplée que la nôtre. Réveillez-vous et prenez votre destin en main, Bouygues et Linkcity vont vous couillonner, rien de plus. Quant à l’écologie, ce n’est pas par des déclarations qu’elle se décrète, et les surfeurs savent bien ce qu’est le surf, la liberté et la vie, ce que les bétonneurs de Bouygues n’ont toujours pas compris.


tract 3 - Castets - vague artificelle tract 3 - Castets - vague artificelle

Share Button
Tagués avec : , ,
Publié dans Aménagement, Économie, Protection de la nature, Vague artificielle

Sauvons le lézard ocellé !

Sauvons le Lezard ocelléLe site de la plage de la digue à Tarnos (Landes), avec ses nombreux blockhaus, est un sanctuaire pour le lézard ocellé, Timon Lepidus, plus grand lézard d’Europe, sur la liste rouge des espèces en danger au niveau national et protégé au niveau international par la convention de Berne.
Malgré un Plan National d’Action, malgré les avis défavorables du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel, du Conseil National de Protection de la Nature, le département s’apprête à détruire ce site protégé pour aménager une plage pour les touristes.
La préfecture, complice de cet écocide, a donné des dérogations pour destruction d’espèces protégées.

Des recours ont été effectués au Tribunal Administratif de Pau par les associations SEPANSO et Rewild mais nous savons que le tribunal ne rend plus que des jugements politiques.

Un collectif s’est créé pour saisir la population de ce scandale. Un compte facebook dédié est ouvert , un courrier a été adressé à la Ministre, aux élus locaux, au nom des signataires du manifeste « Les Landes sont ma nature », une pétition est en cours.

Merci de soutenir ce combat pour tous les moyens à votre disposition en signant, en partageant l’info, en saisissant vos associations, vos élus.
On ne peut plus, de nos jours, sacrifier des sites naturels protégés pour le seul aménagement touristique.
C’est à la population de réagir.

Exprimez-vous !

Bon été

Signer la petition chez Cyberacteurs !
Share Button
Tagués avec :
Publié dans Aménagement, Lezard ocellé, Manifeste, newsletter, Pétitions

Lettre ouverte au nom des signataires du manifeste

Le courrier envoyé à Madame la Ministre de la Transition Écologique, ainsi qu’à la préfecture et tous les élus landais au nom des 585 signataires du manifeste « Les Landes sont ma nature » :

Mesdames et Messieurs,

Nous, signataires du manifeste « les Landes sont ma Nature », solidaires des associations environnementales, demandons publiquement et solennellement au Président du Conseil Départemental des Landes de stopper son projet de voie de contournement à Tarnos.

Rien ne peut justifier à l’époque où nous vivons la destruction d’un sanctuaire pour une espèce classée sur la liste rouge des espèces en danger de disparition, le lézard ocellé, lézard emblématique de la côte landaise.

C’est l’avis clair et sans équivoque du Conseil National de la Nature, à l’unisson des scientifiques, spécialistes et experts de tous bords.

Nous soutenons les recours au Tribunal Administratif contre l’autorisation de destruction d’espèces protégées accordée par le Préfet des Landes et notamment celui de la SEPANSO, en nous demandant comment un tel manque de discernement est encore possible aujourd’hui de la part de l’Administration de notre pays.

Il n’est pas trop tard pour comprendre ce qu’est le monde que nous vivons et quelle est la haute responsabilité des élus envers la nature. v Stoppez ce projet criminel.

Merci.

Les 584 signataires du Manifeste
« Les Landes sont ma Nature »
Share Button
Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Collectifs et associations landaises, Lettre ouverte, Lezard ocellé, Manifeste

Sauvons le lezard ocellé

Sauvons le Lezard ocellé

Un projet de route à Tarnos (Landes) va détruire l’une des plus grosses concentrations européennes de lézard ocellé, espèce classée sur la liste rouge des reptiles en danger de disparition.

C’est désormais à la population de réagir pour empêcher ce scandale environnemental qui se déroule sous nos fenêtres ! Aidons le collectif Sauvons le lézard ocellé, signons la pétition.

Plus de détails en ligne chez cyberacteurs : Participez au cyberaction en ligne !

le collectif landais
Sauvons le lézard ocellé !
contact: sauvonslelezard(-at-)protonmail.com.
sur facebook
Share Button
Tagués avec : , ,
Publié dans Aménagement, Collectifs et associations landaises, Lezard ocellé, Protection de la nature, Protection du territoire

Prochain chantier participatif à la Dalha …

chantier dalha 12 juillet

Nous vous proposons de participer au prochain chantier qui aura lieu le dimanche 12 juillet 2020 à partir de 10h à La Dalha, 375 chemin de la Téoulère 40230 Bénesse-Maremne.

Au programme de cette journée :
- Discussion autour du verger (achats d’arbres pour les emplacements vides, plantation vigne, création de buttes pour petits fruits etc.) ;
- Atelier confiture pour la vente sur le marché (si nous arrivons à récupérer des prunes d’ici là) ;
- Préparation de nouvelles bandes maraîchères entre les lignes du verger ;
- Divers (ou désherbage de l’espace maraîchage pour les plus courageux).

(Pour les confitures, nous récupérons et collectons les pots vides, types confitures 20/25cl)

Le midi, casse-croûte partagé. Une plancha fonctionnelle est à disposition, si vous désirez amener de quoi faire griller.

N’oubliez pas d’apporter vos outils (râteaux, débroussailleuses, gants, pelles etc.) et votre réserve d’eau.

A très vite,
La dalha

Merci de vous garer sur le côté gauche du chemin en arrivant afin de permettre aux tracteurs des agriculteurs voisins de circuler pendant la journée.
Adresse et contacts :
Adresse : 375 Chemin de la Téoulère 40230 Bénesse-Maremne
Tel : 06 40 05 80 81 (Illia) / 06 61 82 62 06 (Marie-Noël)
Site : www.ladalha.fr
Page Facebook : www.facebook.com/ladalha/
Share Button
Tagués avec : ,
Publié dans chantier participatif, Collectifs et associations landaises, La Dalha

Ça commence – première récolte à la Dalha

Marché - La Dalha

‌Bonjour à tous,

J’ai le plaisir de vous annoncer que l’association sera présente sur le marché de Bénesse-Maremne, place de l’église, à partir du 4 juillet 2020 de 9h à 12h pour la vente de ses premiers légumes et herbes aromatiques.

Comme vous le savez, l’engagement de l’association est avant tout de valoriser l’agriculture naturelle. Les fruits et légumes sont donc cultivés dans le respect de la nature, sans aucun intrant chimique ni produit phytosanitaire, avec l’utilisation de ressources premières locales et biologiques. C’est une agriculture à petite échelle, collective, libre et militante !

N’hésitez pas à faire passer l’information autour de vous.

A très bientôt,

Illia (Maraîchère à la Dalha)
Share Button
Tagués avec : , , , ,
Publié dans La Dalha

Abandon du projet de vague artificielle de Castets

Lettre et Communiqué de presse du 29 juin 2020

Mesdames, Messieurs les élus du département des Landes, de la communauté de communes Côte Landes Nature, de la mairie de Castets

Le 25 mai dernier à Bordeaux, à l’Hôtel de Région, une réunion a mis en présence une commission consultative de conseillers régionaux de toutes tendances politiques, des acteurs professionnels du monde du surf, une représentante des associations environnementales nationales et des porteurs privés de projets de vague artificielle à l’étude dans la région (Castets, Libourne).

D’après nos sources :
- A l’unanimité, les élus de la commission consultative proposent que la région Nouvelle Aquitaine ne soutienne financièrement aucun projet de vague artificielle.
- Le président de Région est aligné sur cette position de la commission, qui entérine le fait que tout projet de vague artificielle entre en conflit frontal avec le programme de résilience des territoires Néo Terra.

Depuis des années, les associations environnementales et collectifs du département alertent la population et les élus locaux sur ces projets de vague artificielle étudiés successivement à Saint-Geours-de-Maremne, Lit-et-Mixe, Castets. Ces projets sont des aberrations environnementales, sanitaires et économiques, nous avons eu maintes fois l’occasion de vous l’expliciter.

Le président de la Fédération Française de Surf s’est lui-même positionné dans une interview à Surf Session : « On ne soutiendra les projets que dans la mesure où il sont dans une logique de respect de l’environnement. Aujourd’hui il n’y a qu’un seul projet qui continue d’être d’actualité pour nous, c’est Sevran. Pour les autres, je n’ai plus de nouvelles.« 

La pandémie C19, la crise sanitaire et la récession économique en cours obligent les élus à prioriser les budgets et à se recentrer sur les enjeux de résilience de nos territoires. Les projets de type vague artificielle qui accaparent indécemment les ressources en eau, électricité, forêt, espace naturel doivent être abandonnés aux oubliettes des projets inutiles.

Nous demandons aux élus locaux du département, de la communauté de communes Côte Landes Nature et de la mairie de Castets de nous faire savoir leur position par rapport au projet de vague artificielle de Castets, à la suite de la décision de leurs collègues régionaux.

Respectueusement,

Les associations et collectifs anti-vague artificielle des Landes, associés aux associations et collectifs anti-vague artificielle de Bretagne
Share Button
Tagués avec : , , ,
Publié dans Aménagement, communique de presse, Lettre ouverte, Vague artificielle

Landemains n°9 et le mini golf de Tosse

Newsletter du 25 juin 2020 :

Finalement Landemains 9 est disponible en version papier !

Vous le trouverez dans les kiosques et chez vos dépositaires habituels.
Son titre, « Coronavirus : Bas les masques ! La mécanique du complot ordinaire » est la légende parfaite de cette image du conseil municipal de Tosse. Le journal Sud-Ouest relaie sans autre commentaire l’annonce derrière son masque du Maire de Tosse de la création d’un golf de 9 trous et d’un parcours ludique.



Plus de 2 Millions d’euros dépensés, 6 longues années de mensonges constants, depuis la ryder cup soi-disant prévue à Tosse en 2018, en passant par le golf de luxe, la destination golf, la Californie landaise, pour en arriver là. Et ils pensent avoir sauvé la face en construisant un mini golf ? Ces 6 longues années auront permis à chacun de se saisir de ce qu’est vraiment l’urgence climatique, et de comprendre l’absurdité criminelle de mettre en péril un site naturel exceptionnel (étang noir et étang blanc) pour permettre à des gens de taper dans des babilles Mais la chienlit démocratique, sous couvert de jury citoyen, dans laquelle s’achève ce projet ne suscite pas chez un seul de nos élus un mot de reconnaissance de ce qui aurait pu être seulement une erreur. Car ce serait avouer in fine que pas un seul des gens qui ont supporté cette ineptie sans nom n’y était à la base favorable, qu’elle leur a été imposée par un seul homme, disparu depuis 3 ans, lui-même relais d’intérêts financiers et politiques cachés, lobbys ou mafias du BTP, de la finance, du tourisme et de l’immobilier. Ne regardons donc pas au loin, la mécanique du complot ordinaire accomplit son œuvre quotidienne de destruction à notre barbe, devant nos yeux.

Puisque preuve est faite que le ridicule ne tue pas, il serait temps peut-être de parler, sans masque.

Bon été
Share Button
Tagués avec : , ,
Publié dans Aménagement, Golf de Tosse, Landemains, newsletter
Abonnez-vous au flux →

Landemains 9 Printemps-Été 2020 online - nouTous Liste de points de vente et dépôts ⬇︎
LANDEMAINS est disponible chez TOUS (!) les détaillants presse des Landes ainsi que chez vos dépositaires habituels suivants :

  • Capbreton, Cap Yoga
  • Cauneille, Boulangerie bio
  • Léon, L'Atelier, restauration associative
  • Messanges, épicerie "Chez Lafaurie"
  • Mézos, Le Hangar
  • Montfort-en-Chalosse, Le Chapeau Rouge
  • Rions-des-Landes, Ecolieu Jeanot
  • Saubion, bouquiniste "Sur un livre perché"
  • Saubion, Terre à Delices
  • Seignosse, Restaurant "les Roseaux"
  • St Jean de Marsacq, Jardins de Castelnau Maraîcher bio
  • St Paul-en-Born, La gare de l'art
  • St Paul lès Dax, Magasin Biotinel
  • Vieux-Boucau, Inti Wasi, Épicerie Bio
Page spéciale : Golf de Tosse
Tout sur le Golf de Tosse

Auchan Atlantisud abandonné


 nouTous - Vague artificielle - Saint-Geours-de-Maremne -Brice de St. Geours
 nouTous - Golf de Tosse - Gardons les pieds sur terre
 nouTous - Golf de Tosse - 1 seul trou: FINANCIER

nouTous sur facebook

3 semaines

nouTous

Le doc ! ... voir plusVoir moins

Voir sur Facebook
 nouTous - Golf de Tosse
nouTous - La vague artificielle à Soustons Plage
Tweets @NouTous40
nouTous - Golf de Tosse
nouTous - La vague artificielle à Soustons Plage
Nos Archives
  • 2020 (22)
  • 2019 (36)
  • 2018 (30)
  • 2017 (43)
  • 2016 (59)
  • 2015 (59)
  • 2014 (53)
STOP TAFTA
110 Communes landaises hors TAFTA et CETA
Amou, Arengosse, Argelos, Arjuzanx, Arsague, Arue Audon Aureilhan, Azur, Bastennes, Belhade, Benquet, Beylongue, Biarrotte, Biaudos, Bordères et Lamensan, Bostens, Bougue, Brassempouy, Cachen, Callen, Campet et Lamolère, Capbreton, Carcarès-Ste-Croix, Carcen Ponson, Cassen, Castelnau Chalosse, Cauna, Cauneille, Commensacq, Dax, Doazit, Escourse, Estibeaux, Gaas, Gaillères, Gamarde-les-Bains, Garein, Garrosse, Gaujacq, Goos, Habas, Hastingues, Hauriet, Haut-Maco, Josse, Laluque, Labatut, Labouheyre, Lamothe, Lencouacq, Le Sen, Lesperon, Lourquen, Luxey, Magescq, Mano, Mauries, Maylis, Mées, Messanges, Misson, Moliets-et-Maa, Momuy, Montfort-en-Chalosse, Montsoué, Morcenx Mouscardès, Mugron, Narrosse, Nassiet, Nerbis, Oeyregave, Orthevielle, Orx, Ossages, Pey, Peyrehorade, Pissos, Pomarez, Pontenx-les-Forges, Port-de-Lanne, Préchacq-les-Bains, Rion-des-Landes, Rivière-Saas-et-Gourby, Sabres, Saint.-André-de-Seignanx Saint Barthélémy, Saint-Jean-de-Marsacq, Saint-Laurent-de-Gosse, Saint Lon les Mines, Saint-Martin-de-Hinx, Sain.-Martin-de-Seignanx, Saint-Pierre-du-Mont, Saint-Vincent-de-Paul, Saint-Vincent-de-Tyrosse, Saint-Yaguen, Saubion, Saubrigues, Solferino, Soustons, Sorde-l'Abbaye, Sort-en-Chalosse, Tarnos, Tilh, Tosse, Toulouzette, Villenave, Villeneuve-de-Marsan, Ychoux
et 9 Communautés de communes : Maremne-Adour-Côte-Sud, Coteaux et Vallées des LUYS, Pays de Mugron, Pays de Morcenx,Communauté du Seignanx, Communauté d'agglomération du Grand Dax, Communauté du Pays d'Ortie, Communauté de communes de Pouillon, Communauté de communes de Montfort



Panneau : Commune hors Tafta
TTIP/TAFTA et ses investisseurs tout puissants expliqués en moins de 4 min
Vu entre Soustons et Tosse

Non au Gol de Tossef

 Golf=erreur

ICI ZAD

Zone à defendre