Quelles Landes demain ?

Parce que nous vivons dans un pays rural et touristique, l’environnement est chez nous au centre de tout. Agriculture, sylviculture, tourisme, surf, pêche, chasse, loisirs, qualité de vie, toutes les industries et activités lui sont liées. Nous lui devons également la forte croissance de la population et l’attrait touristique de notre région.
Dès lors, objet de convoitises et de spéculations, il devient l’enjeu majeur des politiques locales.

Nos stats : 100% de victoires
Saumoduc d’EDF 650M€: abandon du projet
Vague artificielle Atlantisud 12M€ : abandon du projet
Auchan Atlantisud : abandon du projet
Dragage lac d’Hossegor 3,5M€ : passage de 350 000 m3 à 150 000m3 extraits; affaire en cours
Golf deTosse 250M€ : abandon du projet
Vague Artificielle Castets 40M€ : affaire en cours

Nous associons à ces statistiques les victoires sur le centre commercial Allées Shopping de Ondres, le golf des Abesses à St Paul-les-Dax, l’extension du centre Leclerc de Capbreton, la LGV, obtenues par d’autres collectifs citoyens et les associations environnementales historiques SEPANSO et Amis de la Terre.
Ces victoires prouvent définitivement aux plus fatalistes que les citoyens organisés ont le pouvoir d’exprimer et d’imposer leur avis sur l’aménagement et l’avenir de leur territoire, pourvu qu’ils le décident.

Des milliers d’ha de forêt, de plage, de terres agricoles, de zones humides préservées, des centaines de Millions d’€ publics économisés.

A travers ces luttes, nous disons calmement, solennellement, dignement, une vérité fondamentale :
Le respect de la vie et des équilibres naturels est le seul horizon vivable pour l’humanité.
Autour de ce constant doivent s’organiser le développement, l’explosion des propositions alternatives, de l’agriculture de proximité respectueuse des sols et de la vie, de tous les modes de vie sociale et économique qui restent à inventer ou à réinventer.
Mais ces victoires indiquent aussi que malgré les dispositions et la profusion des organismes pour la sauvegarde de la nature, celle-ci est toujours et plus que jamais attaquée. L’exacerbation des tensions dans un avenir politique incertain, le détricotage de la loi Littoral en cours, la position de plus en plus ambiguë des administrations et des organes de justice, indiquent avec certitude que, plus que jamais, les citoyens devront se porter garants de la préservation de leur patrimoine naturel.

Le premier pas, ensemble.
Personne n’est tenu à l’impossible. Mais il nous appartient de rendre l’avenir possible. L’urgence climatique et le contexte politique global exigent de chacun de faire toujours un peu mieux, un peu plus.

Manifeste-nouTous
Le manifeste « Les Landes sont ma nature » est un premier pas vers une organisation citoyenne indépendante capable de favoriser et de concilier la défense de la nature et celle des pratiques nouvelles.
Ce premier pas est celui de la solidarité envers celles et ceux qui portent les combats de la protection de la nature, acte fondateur de tout projet politique et social d’avenir.


Comment signer le manifeste ?
En nous écrivant par mail ou par courrier : Journal Landemains, 532 rte de Montjean, 40140 Soustons. ( précisez votre adresse mail afin que nous puissions vous tenir au courant de la suite. )

Pourquoi signer le manifeste ?
Signer ce manifeste, c’est apporter son soutien moral et physique au travail des associations environnementales historiques et de leurs alliés de terrain, c’est donner de la force et du poids à leur voix, c’est se porter solidaire d’un combat qu’ils mènent au nom de tous. Bien sûr, ce petit texte peut ne pas convenir parfaitement à tous.
Mais quelle que soit l’analyse de chacun sur la situation politique et sociale, la protection de la nature doit réunir les hommes et les femmes de ce pays. En signant ce manifeste, nous déclarons la volonté d’une population, et nous rendons politiquement intenables les attaques futures à notre environnement.

Télécharger le Manifeste Signer le Manifeste


Share Button
Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Aménagement, nouTous, Pourquoi ce site, Protection de la nature, Protection du territoire, Quelles Landes Demain

Prochain chantier participatif à la Dalha …

chantier dalha 12 juillet

Nous vous proposons de participer au prochain chantier qui aura lieu le dimanche 12 juillet 2020 à partir de 10h à La Dalha, 375 chemin de la Téoulère 40230 Bénesse-Maremne.

Au programme de cette journée :
- Discussion autour du verger (achats d’arbres pour les emplacements vides, plantation vigne, création de buttes pour petits fruits etc.) ;
- Atelier confiture pour la vente sur le marché (si nous arrivons à récupérer des prunes d’ici là) ;
- Préparation de nouvelles bandes maraîchères entre les lignes du verger ;
- Divers (ou désherbage de l’espace maraîchage pour les plus courageux).

(Pour les confitures, nous récupérons et collectons les pots vides, types confitures 20/25cl)

Le midi, casse-croûte partagé. Une plancha fonctionnelle est à disposition, si vous désirez amener de quoi faire griller.

N’oubliez pas d’apporter vos outils (râteaux, débroussailleuses, gants, pelles etc.) et votre réserve d’eau.

A très vite,
La dalha

Merci de vous garer sur le côté gauche du chemin en arrivant afin de permettre aux tracteurs des agriculteurs voisins de circuler pendant la journée.
Adresse et contacts :
Adresse : 375 Chemin de la Téoulère 40230 Bénesse-Maremne
Tel : 06 40 05 80 81 (Illia) / 06 61 82 62 06 (Marie-Noël)
Site : www.ladalha.fr
Page Facebook : www.facebook.com/ladalha/
Share Button
Tagués avec : ,
Publié dans chantier participatif, Collectifs et associations landaises, La Dalha

Ça commence – première récolte à la Dalha

Marché - La Dalha

‌Bonjour à tous,

J’ai le plaisir de vous annoncer que l’association sera présente sur le marché de Bénesse-Maremne, place de l’église, à partir du 4 juillet 2020 de 9h à 12h pour la vente de ses premiers légumes et herbes aromatiques.

Comme vous le savez, l’engagement de l’association est avant tout de valoriser l’agriculture naturelle. Les fruits et légumes sont donc cultivés dans le respect de la nature, sans aucun intrant chimique ni produit phytosanitaire, avec l’utilisation de ressources premières locales et biologiques. C’est une agriculture à petite échelle, collective, libre et militante !

N’hésitez pas à faire passer l’information autour de vous.

A très bientôt,

Illia (Maraîchère à la Dalha)
Share Button
Tagués avec : , , , ,
Publié dans La Dalha

Abandon du projet de vague artificielle de Castets

Lettre et Communiqué de presse du 29 juin 2020

Mesdames, Messieurs les élus du département des Landes, de la communauté de communes Côte Landes Nature, de la mairie de Castets

Le 25 mai dernier à Bordeaux, à l’Hôtel de Région, une réunion a mis en présence une commission consultative de conseillers régionaux de toutes tendances politiques, des acteurs professionnels du monde du surf, une représentante des associations environnementales nationales et des porteurs privés de projets de vague artificielle à l’étude dans la région (Castets, Libourne).

D’après nos sources :
- A l’unanimité, les élus de la commission consultative proposent que la région Nouvelle Aquitaine ne soutienne financièrement aucun projet de vague artificielle.
- Le président de Région est aligné sur cette position de la commission, qui entérine le fait que tout projet de vague artificielle entre en conflit frontal avec le programme de résilience des territoires Néo Terra.

Depuis des années, les associations environnementales et collectifs du département alertent la population et les élus locaux sur ces projets de vague artificielle étudiés successivement à Saint-Geours-de-Maremne, Lit-et-Mixe, Castets. Ces projets sont des aberrations environnementales, sanitaires et économiques, nous avons eu maintes fois l’occasion de vous l’expliciter.

Le président de la Fédération Française de Surf s’est lui-même positionné dans une interview à Surf Session : « On ne soutiendra les projets que dans la mesure où il sont dans une logique de respect de l’environnement. Aujourd’hui il n’y a qu’un seul projet qui continue d’être d’actualité pour nous, c’est Sevran. Pour les autres, je n’ai plus de nouvelles.« 

La pandémie C19, la crise sanitaire et la récession économique en cours obligent les élus à prioriser les budgets et à se recentrer sur les enjeux de résilience de nos territoires. Les projets de type vague artificielle qui accaparent indécemment les ressources en eau, électricité, forêt, espace naturel doivent être abandonnés aux oubliettes des projets inutiles.

Nous demandons aux élus locaux du département, de la communauté de communes Côte Landes Nature et de la mairie de Castets de nous faire savoir leur position par rapport au projet de vague artificielle de Castets, à la suite de la décision de leurs collègues régionaux.

Respectueusement,

Les associations et collectifs anti-vague artificielle des Landes, associés aux associations et collectifs anti-vague artificielle de Bretagne
Share Button
Tagués avec : , , ,
Publié dans Aménagement, communique de presse, Lettre ouverte, Vague artificielle

Landemains n°9 et le mini golf de Tosse

Newsletter du 25 juin 2020 :

Finalement Landemains 9 est disponible en version papier !

Vous le trouverez dans les kiosques et chez vos dépositaires habituels.
Son titre, « Coronavirus : Bas les masques ! La mécanique du complot ordinaire » est la légende parfaite de cette image du conseil municipal de Tosse. Le journal Sud-Ouest relaie sans autre commentaire l’annonce derrière son masque du Maire de Tosse de la création d’un golf de 9 trous et d’un parcours ludique.



Plus de 2 Millions d’euros dépensés, 6 longues années de mensonges constants, depuis la ryder cup soi-disant prévue à Tosse en 2018, en passant par le golf de luxe, la destination golf, la Californie landaise, pour en arriver là. Et ils pensent avoir sauvé la face en construisant un mini golf ? Ces 6 longues années auront permis à chacun de se saisir de ce qu’est vraiment l’urgence climatique, et de comprendre l’absurdité criminelle de mettre en péril un site naturel exceptionnel (étang noir et étang blanc) pour permettre à des gens de taper dans des babilles Mais la chienlit démocratique, sous couvert de jury citoyen, dans laquelle s’achève ce projet ne suscite pas chez un seul de nos élus un mot de reconnaissance de ce qui aurait pu être seulement une erreur. Car ce serait avouer in fine que pas un seul des gens qui ont supporté cette ineptie sans nom n’y était à la base favorable, qu’elle leur a été imposée par un seul homme, disparu depuis 3 ans, lui-même relais d’intérêts financiers et politiques cachés, lobbys ou mafias du BTP, de la finance, du tourisme et de l’immobilier. Ne regardons donc pas au loin, la mécanique du complot ordinaire accomplit son œuvre quotidienne de destruction à notre barbe, devant nos yeux.

Puisque preuve est faite que le ridicule ne tue pas, il serait temps peut-être de parler, sans masque.

Bon été
Share Button
Tagués avec : , ,
Publié dans Aménagement, Golf de Tosse, Landemains, newsletter

La Dalha : chantiers participatifs



Bonne nouvelle, les chantiers participatifs reprennent du service à la dalha !

Nous vous proposons de participer au prochain chantier qui aura lieu le dimanche 7 juin 2020 à partir de 9h, toujours à la même adresse, 375 chemin de la Téoulère 40230 Bénesse-Maremne.

Au programme, il y en aura pour tous les goûts :

- Débroussailler autour de la clôture ;
- Ramasser le foin du verger (car nous avons prévu de faucher l’herbe quelques jours avant) ;
- Pailler les potimarrons et les pastèques côté maraîchage ;
- Enterrer le système d’irrigation ;
- Planter des fleurs, si vous avez des semis, graines, petites fleurs, n’hésitez pas ! Ce sera aussi l’occasion de s’improviser un troc de plantes, pourquoi pas ?

Le midi, casse-croûte partagé. Une plancha fonctionnelle est à disposition, si vous désirez amener de quoi faire griller.

N’oubliez pas d’apporter vos outils (râteaux, débroussailleuses, gants, plantoirs, cisailles, pelles etc.) et votre réserve d’eau !

A très vite,
La dalha
Share Button
Tagués avec : ,
Publié dans chantier participatif, La Dalha

Lettre ouverte aux élus régionaux

Mesdames, Messieurs les Conseillers Régionaux

Nous apprenons qu’une réunion interne va se tenir le 25 mai au sujet des projets de « surfpark » de Nouvelle Aquitaine. Cette commission d’experts réunit pour l’essentiel des acteurs professionnels du business du surf, c’est à dire des lobbyistes, des personnes qui sont juge et partie, alors que l’assemblée régionale est censée représenter la population. Bien sûr pour faire bonne figure, on a aussi convié un ou deux représentants d’associations environnementales conventionnelles.
Ceci constitue un scandale que nous ne manquerons pas de rendre public par tous moyens. Dans une tribune récente, le groupe écologiste insistait sur le fait que tout projet de vague artificielle entrait en conflit frontal, dans les textes et dans l’esprit, avec le programme de résilience des territoires Néo Terra.
Les surfeurs, en cette période de confinement, ont compris ce que représentait l’océan pour eux et pour leur pratique. Le monde sait dorénavant que la pandémie qui terrorise le monde est la conséquence de décisions influencées par les lobbies de l’agro-industrie et de l’agro-chimie.
Les élus régionaux seraient donc les seuls à ne pas tirer d’enseignements de ce qui crève les yeux de tous. Une vague artificielle en Aquitaine, projet écocide s’il en est, par les temps que nous traversons et dont attestent les résolutions du programme Néo Terra, est une aberration définitive.
Engager la conversation avec les lobbyistes sur ce terrain est une honte démocratique, quelle que soit la forme et les mots que vous voudrez bien donner à une prétendue commission d’experts cooptés et autoproclamés.

Pour que la résilience des territoires ne soit pas un mot creux, merci de nous faire savoir votre position par rapport au projet de vague de Castets.

Respectueusement,
Les collectifs et associations anti vague de Castets
Share Button
Tagués avec : , , , ,
Publié dans Aménagement, Lettre ouverte, Politique, Vague artificielle

LANDEMAINS 9 en ligne !!

Coronavirus : Bas les masques !
La mécanique du complot ordinaire.

Landemains 9 - Corona virus - bas les masques Bonjour à toutes et tous,

Vous trouverez sous ce lien le journal Landemains N°9 à télécharger gratuitement. Ce numéro comporte un seul texte intitulé « La dictature des bons sentiments » et traite bien sûr de l’actualité liée au covid 19.

Pour l’instant, à cause des difficultés techniques pour le réaliser, il n’y a pas de version papier de ce numéro mais nous avons jugé utile de le mettre à disposition du public dès maintenant.

Nous espérons que ce texte vous aidera à y voir un peu plus clair dans la situation pour le moins confuse que nous vivons.

Bonne lecture

Bien amicalement à tous.
Share Button
Tagués avec : , , ,
Publié dans Landemains, newsletter, nouTous, Politique

« Il faut écouter les scientifiques ! »

C’est la déclaration de notre président.
Le coronavirus, avec ses p’tits bras musclés, aura donc réussi ce que des milliers de scientifiques à travers le monde réclament depuis 60 ans : il faut stopper d’urgence la folie du tourisme à outrance, de la surconsommation des biens et des énergies, de la croissance infinie dans un monde fini qui se détruit.

Face à la crise inéluctable du système dont la pandémie présente est selon lui un symptôme, le président des français appelle à reconstruire de vraies solidarités.

Reste à savoir si ces mots ont une sens dans la bouche de ceux qui ont bâti leur carrière sur le contraire, si ces repentirs peuvent être sincères.

Plus près de chez nous, il faut savoir à deux jours des élections, si les déclarations enflammées des candidats en faveur de l’écologie ont un sens alors qu’aucun « mea culpa » n’a eu lieu, et que les assemblées communales, intercommunales et départementales continuent de plébisciter la construction d’un golf géant sur le bassin versant d’un des sites les plus remarquables des Landes. En guise de repentirs et de reconnaissance d’une réalité qui brûle les yeux, il faudra donc se contenter, en ces périodes de solidarité, de déclarations creuses. Sur ce sujet, on trouvait encore il est vrai récemment quelques scientifiques ou assimilés prêts à considérer qu’on peut détruire un pan entier de nature pour une urbanisation à l’intention des plus riches à condition de rendre cette opération écologique par des mesures de compensation.
Gageons que ce type de scientifiques « à la botte » ne résisteront pas longtemps face à la réalité.

La destruction de la nature n’est pas tant une question de raison que de sentiment, de science que de poésie.

Et si on se mettait aussi à écouter les poètes ?
Share Button
Tagués avec : , , ,
Publié dans Écologie, newsletter, Politique

Reporté : La Dalha en fête

À cause de la situation actuelle la fête est réportée.
La Dalha va annoncer une nóuvelle date dès que possible !


Bonne nouvelle, la dalha fête bientôt ses 1 an !

Alors venez faire la fête avec nous, le dimanche 5 avril à la dalha ! La belle occasion de se retrouver ensemble autour d’un moment convivial et de récolter quelques fonds pour financer les prochains investissement de l’association.

La journée commence à 11h avec un atelier sur le bouturage organisé par Yann ;
Puis petite pause musicale et poétique à 11h45 proposée par Didier ;
On enchaîne par un apéro/concert à 12h30 avec les jolies Daunas Jupetas et leurs chansons gasconnes ;
A partir de 13h, on se retrouve autour d’un bon repas. Au menu : omelette de pâques, salade, dessert !
Et pour finir cette belle journée, grand concours de dalha à 15h30 ! Pensez à affûter et à apporter vos faux pour les challengers.

Un espace « troc de plantes » sera à disposition si vous voulez échanger vos plantes, graines, semis, boutures ou astuces de jardinage !


Une buvette sera à votre disposition tout au long de la journée. La fête est ouverte aux dalhaires actifs ou donateurs, à leurs familles, aux copains, aux copains des copains ! Le repas est à prix libre, une petite cagnotte sera à disposition pour soutenir l’association.

Pour des questions de logistique, les repas seront uniquement sur réservation. Réservez votre part d’omelette en appelant Illia au 06 40 05 80 81 ou par mail à mail@ladalha.fr.

A cette occasion, nous aurons besoin de quelques coups de main, histoire de prévoir le matériel et préparer les festivités ! Si le temps est mauvais, la date sera reportée.

N’hésitez pas à diffuser la bonne nouvelle autour de vous !

A très vite,
Les dalhaires
- – - – - – - –
La Dalha – 375 Chemin de la Tèoulère – Bénesse-Maremne
Téléphone : 06 40 05 80 81 – Contact par mail

Share Button
Tagués avec : , , ,
Publié dans Collectifs et associations landaises, Événements, La Dalha

La Dalha – prochain chantier collectif

La fin de l’hiver approche et le printemps arrive à grand pas ! Afin de préparer cette nouvelle saison, nous vous proposons d’organiser un chantier collectif le dimanche 23 février 2020, à partir de 10h sur le terrain de La Dalha. Le midi, repas partagé !

Les objectifs de la journée seront de pailler les arbres pour les beaux jours, de finir la cabane ainsi que son aménagement et de dégager le terrain des déchets et gravats en tout genre. Pensez à amener vos outils si besoin (fourches, pelles, brouettes, gants…) !

Un prochain chantier collectif aura lieu début mars, afin de donner un coup de main à Illia (notre future maraîchère) pour mettre en place le jardin-maraîcher pour sa toute première « saison test » ! Nous vous enverrons la date ainsi que les avancées du projet maraîchage dans notre prochain mail.

A bientôt

Chantier Dalha
Share Button
Tagués avec : ,
Publié dans chantier participatif, Collectifs et associations landaises, La Dalha

Lettre ouverte au president de la federation francaise de surf

Le 28 janvier 2020

À MONSIEUR JEAN-LUC ARASSUS

OBJET : Un héritage désastreux laissé par la Fédération Française de Surf aux générations futures

Monsieur le Président,
Nous avons pris contact avec la Fédération Française de Surf en août et octobre 2019 afin d’obtenir des éclairages sur votre politique. A chaque fois nous avons rencontré votre secrétaire général, Mr Charles Bride.

Il nous a expliqué la vision politique de la Fédération qui n’intègre en aucune manière une dimension environnementale et les enjeux majeurs pour l’avenir de l’humanité et de la biodiversité. En fait, la F.F.S est restée figée dans le siècle dernier. Elle promeut un modèle de développement devenu obsolète, qui fait passer le sport et les médailles avant l’écologie. Vu l’urgence climatique, ce n’est plus concevable aujourd’hui. Nous découvrons une fédération déconnectée de la réalité, un fossé transgénérationnel. Mais aussi un total décalage avec la position politique de Paris 2024 et de son Président Tony Estanguet qui veulent montrer l’exemple en s’alignant sur les objectifs de l’Accord de Paris et contribuer à accélérer la transition écologique dans le sport, les territoires et les grands évènements.

Mr Charles Bride nous explique que la Fédération Française de Surf n’a pas les mêmes priorités. » Vous c’est l’environnement, nous c’est le sport, à chacun son métier « nous explique-t-il. Quand nous évoquons avec lui le programme Eco-Surf de la FFS pour la protection de l’environnement, il nous donne pour seule réponse : » Le programme Eco-Surf a ses limites «. En fait la communication de la FFS s’apparente à du « green washing » pour verdir votre image.

Nous sourions quand la FFS indique sur son site Internet se préoccuper de la planète en sensibilisant la population au respect de l’environnement. Extrait page Eco Surf site web FFS, ou encore : « L’humanité a besoin de l’eau et il est plus que jamais temps de la protéger pour nous tous ».

Mais cette fédération qui nous incite à être des bons éco-citoyens, à faire attention à l’eau, ferme les yeux sur les zones d’ombres des « PISCINES A SURF ». Pire, elle fait la promotion sur son site internet de la technologie basco-espagnole, Wavegarden. Nous nous insurgeons contre de telles méthodes. Quels sont les vrais intérêts pour qu’un organe politique tel que la FFS fasse la promotion d’une et unique technologie, celle de Wavegarden ?

L’étude environnementale déposée par la société Wavelandes Atlantique qui souhaite créer en partenariat avec Linkcity une piscine à surf Wavegarden à Castets dans les Landes nous livre beaucoup d’informations. Cette piscine va consommer un minimum de 230 millions de litres d’eau potable par an. C’est l’équivalent de la consommation en eau potable de 1900 familles, soit plus de 3 fois le nombre d’habitants de la commune de Castets. Nous sommes bien loin des 8% de la population annoncés. La société Wavelandes puisera son eau à 60 m de profondeur dans les nappes plio-quaternaires. Or fin septembre 2019, les niveaux mesurés sur le département des Landes étaient inférieurs à la moyenne, conséquence d’une recharge insuffisante des eaux souterraines entre 2018 et 2019. Mais la FFS qui soutient activement ce projet se soucie peu des impacts destructeurs d’une telle piscine à surf alors même qu’elle nous demande de devenir de bons éco-citoyens. Voulez-vous prendre pour exemple ce qui se passe en Australie où des piscines à surf géantes poussent comme des champignons, (Wavegarden 3ha, Surf Ranch 7ha, Surf Lakes 12ha) pendant que le pays se consume sous les flammes par manque d’eau. Nous vous rappelons enfin que les communes de Lacanau et Bruges en Gironde ont enterré leurs projets de piscines à vagues en 2019, les élus ayant reconnu « l’hérésie écologique et économique » de tels projets.

La FFS doit prendre conscience que sans écologie dans les projets qu’elle cautionne, il n’y aura plus de futur. Que les trophées posés sur les cheminées et qui gonflent surtout les égo de ceux qui les détiennent paraîtront dérisoires aux jeunes générations dans un futur proche. A l’heure de l’urgence climatique, de la préservation des ressources et de la biodiversité qui sont au centre des préoccupations internationales, notre futur dépend des décisions prises aujourd’hui. Tous les projets doivent être entrepris avec une vision des conséquences à moyen et long terme de nos actes.

La FFS rêve de disposer d’une piscine d’entraînement pour ses athlètes, mais sans prendre en compte la réalité économique. Car ces gigantesques piscines sont fortement déficitaires sans subventions publiques de plusieurs millions d’euros et un important programme immobilier adossé.

Nous avons le profond sentiment que la F.F.S est en pleine dérive. Un organe fédéral se doit également d’être exemplaire dans sa politique de sponsoring, sans chercher à servir de manière détournée des intérêts privés. En effet, la société Linkcity, filiale du groupe Bouygues, était un des sponsors officiels des derniers Championnats du Monde de Longboard en 2019 à Biarritz. En retour la FFS fait la promotion des projets du groupe avec ses piscines à surf à Sevran et à Castets. Car le groupe Bouygues a tout intérêt financièrement à construire ces piscines si coûteuses à réaliser et subventionnées par la collectivité. Et d’autant plus s’il y a un ambitieux programme immobilier tout autour. Cela ne nous parait pas normal. Il y a là Monsieur Arassus un mélange des genres qui n’est pas acceptable. Cf post de la FFS sur le projet Wavelandes et sa technologie Wavegarden.

Ainsi la FFS est à la fois « Juge » avec l’autorité qui lui est conférée par le Ministère des Sports et « Partie » en percevant de l’argent de Bouygues-Linkcity. Comment voulez-vous que votre fédération ne soit pas suspectée d’intérêts particuliers le jour où elle devra donner un avis sur la pertinence de ces piscines à surf à des élus qui ont besoin d’être conseillés de manière impartiale.

Monsieur Arassus, nous suspectons fortement votre vision sur les enjeux environnementaux d’être biaisée face à la puissance financière de groupes immobiliers tels que Bouygues-Linkcity et Crescendo, d’autant plus quand les finances de votre fédération sont déficitaires comme il est indiqué dans votre post FFS actualité du 18 octobre 2018.

Des projets de piscines à vagues en béton tels que ceux de Sevran dans le 93, Castets dans les Landes (40), la Bergerie Surf Camp à Saint-Père en Retz (44), Magic swell à Nantes (44) ou un Waves in City qui rêve d’en créer près de Paris et à Givors près de Lyon en se donnant une étiquette éco-responsable ne sont que tromperie. De tels projets ne respectent en rien l’environnement contrairement à ce qu’ils affirment. Le bétonnage excessif de zones naturelles, l’imperméabilisation de sols sur plusieurs hectares, les coupes rases de forêts, la destruction de terres agricoles, les pompages des ressources hydriques pour alimenter ces bassins artificiels bétonnés, qui plus est avec le réseau d’eau potable et publique, les grandes consommations d’énergies, ne sont pas acceptables.

Nous, associations et collectifs signataires de cette lettre, sommes tous opposés aux concepts des « piscines à surf en béton » qui détruisent ad vitam aeternam des sites sans possibilité de pouvoir revenir en arrière. Or en parcourant la presse, nous découvrons qu’il est possible de concevoir des vagues artificielles de surf d’une manière différente, démontables, sans béton, sans imperméabilisation des sols, en préservant les terres agricoles, forestières, l’eau potable des nappes. Pourquoi la FFS cautionne-t- elle des technologies déjà obsolètes ? Pourquoi fait-elle preuve d’un tel manque de clairvoyance ?

Quant au choix du site de Castets pour accueillir une activité touristique accolée à 3 sites SEVESO classés à HAUT SEUIL DE RISQUES, cela nous parait hallucinant et encore plus après l’accident récent du site SEVESO Lubrizol de Rouen. Il faut être inconscient pour soutenir un parc de loisirs qui annonce 180.000 visiteurs par an et 3.000 entrées maxi par jour, dans une zone boisée de pins et à 500 mètres de la zone des trois sites industriels SEVESO de Castets. Comment la FFS peut-elle soutenir un parc de loisirs avec une piscine à surf et son programme immobilier dans une zone aussi sensible et si loin des valeurs du surf ? Comprenez nos questionnements.

Castets : la commune aux trois sites Seveso seuil Haut / France Bleu Gascogne – 2 octobre 2019 En voyant les images de Lubrizol, le Maire a tout de suite pensé à ce qui pourrait se passer à Castets : « On est serein, mais nous ne sommes pas naïfs. Nous savons que ce risque existe, il est là, aux portes de notre village. Mais ce qui a bien été conçu par mes prédécesseurs c’est l’emplacement. Ces sites ont été construits de l’autre côté de l’autoroute, avec très peu de riverains autour, il n’y a pas d’urbanisation, ils sont vraiment au milieu des pins. Et en plus ils sont au sud et les vents dominants sont d’ouest.« 

Monsieur Arassus, nous souhaitons engager avec vous un dialogue pour convaincre la FFS d’abandonner son soutien à des projets de piscines à vagues en béton qui sont non compatibles avec la préservation de la planète et imaginer ensemble des alternatives plus respectueuses de l’environnement.

Aussi, les associations et collectifs écologistes de France se tiennent à votre disposition pour renouer ce dialogue indispensable pour la crédibilité de la FFS face aux enjeux environnementaux de demain, pour l’éthique du surf et l’héritage laissé aux générations futures.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président, nos respectueuses salutations.


Collectifs et associations signataires:
Synapse Crew Europe, Amis de la Terre 40, nousTous, Collectif des Surfers Landais, Collectif des Surfers du Born, Collectif Landes Urgence Climat et Environnement, Born Interactif, Sepanso Aquitaine.

Soutiens à la démarche:
FNE Pays de la Loire, Bretagne Vivante, LPO 44, Natur Action 44, Eau et Rivières de Bretagne.
Share Button
Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Économie, Lettre ouverte, Protection de la nature, Vague artificielle

Les enjeux cachés de la réforme des retraites en 7 min

A visionner, partager, diffuser et faire diffuser sans aucune modération.


Extrait de la vidéo : « MACRON _ COUP D’ÉTAT CONTRE LA SÉCU » par LeMedia du 05.11.2019. L’original est ici
Share Button
Tagués avec :
Publié dans Politique, Vidéo

Nos meilleurs voeux pour 2020

Que se souhaiter pour 2020 sinon que chacun prenne enfin conscience de l’urgence de rompre avec les politiques de croissance qui mènent le monde à sa perte.
Le journal Landemains n°8 est notre contribution; merci de le soutenir et de le faire connaître. Offrez-le autour de vous.

Nous désirons également soutenir ceux qui luttent contre le bétonnage des Landes, comme c’est le cas à Mimizan plage. Signez la pétition s.v.p.

Dans les perspectives politiques actuelles, la sauvegarde de notre patrimoine naturel est le seul combat utile à mener ensemble.

Tous nos voeux accompagnent ceux qui participent ou se lancent dans cette lutte.

nouTous
Share Button
Tagués avec : , , ,
Publié dans Landemains, newsletter, nouTous, Pétitions
Abonnez-vous au flux →

Landemains 9 Printemps-Été 2020 online - nouTous
La version papier n'est pas encore disponible!
Liste de points de vente et dépôts ⬇︎
LANDEMAINS est disponible chez TOUS (!) les détaillants presse des Landes ainsi que chez vos dépositaires habituels suivants :

  • Capbreton, Cap Yoga
  • Cauneille, Boulangerie bio
  • Léon, L'Atelier, restauration associative
  • Messanges, épicerie "Chez Lafaurie"
  • Mézos, Le Hangar
  • Montfort-en-Chalosse, Le Chapeau Rouge
  • Rions-des-Landes, Ecolieu Jeanot
  • Saubion, bouquiniste "Sur un livre perché"
  • Saubion, Terre à Delices
  • Seignosse, Restaurant "les Roseaux"
  • St Jean de Marsacq, Jardins de Castelnau Maraîcher bio
  • St Paul-en-Born, La gare de l'art
  • St Paul lès Dax, Magasin Biotinel
  • Vieux-Boucau, Inti Wasi, Épicerie Bio
Page spéciale : Golf de Tosse
Tout sur le Golf de Tosse

Auchan Atlantisud abandonné


 nouTous - Vague artificielle - Saint-Geours-de-Maremne -Brice de St. Geours
 nouTous - Golf de Tosse - Gardons les pieds sur terre
 nouTous - Golf de Tosse - 1 seul trou: FINANCIER

nouTous sur facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating access token: The user has not authorized application 1332798716823516.
Type: OAuthException
Code: 190
Subcode: 458
Please refer to our Error Message Reference.
 nouTous - Golf de Tosse
nouTous - La vague artificielle à Soustons Plage
Tweets @NouTous40
nouTous - Golf de Tosse
nouTous - La vague artificielle à Soustons Plage
Nos Archives
  • 2020 (13)
  • 2019 (36)
  • 2018 (30)
  • 2017 (43)
  • 2016 (59)
  • 2015 (59)
  • 2014 (53)
STOP TAFTA
110 Communes landaises hors TAFTA et CETA
Amou, Arengosse, Argelos, Arjuzanx, Arsague, Arue Audon Aureilhan, Azur, Bastennes, Belhade, Benquet, Beylongue, Biarrotte, Biaudos, Bordères et Lamensan, Bostens, Bougue, Brassempouy, Cachen, Callen, Campet et Lamolère, Capbreton, Carcarès-Ste-Croix, Carcen Ponson, Cassen, Castelnau Chalosse, Cauna, Cauneille, Commensacq, Dax, Doazit, Escourse, Estibeaux, Gaas, Gaillères, Gamarde-les-Bains, Garein, Garrosse, Gaujacq, Goos, Habas, Hastingues, Hauriet, Haut-Maco, Josse, Laluque, Labatut, Labouheyre, Lamothe, Lencouacq, Le Sen, Lesperon, Lourquen, Luxey, Magescq, Mano, Mauries, Maylis, Mées, Messanges, Misson, Moliets-et-Maa, Momuy, Montfort-en-Chalosse, Montsoué, Morcenx Mouscardès, Mugron, Narrosse, Nassiet, Nerbis, Oeyregave, Orthevielle, Orx, Ossages, Pey, Peyrehorade, Pissos, Pomarez, Pontenx-les-Forges, Port-de-Lanne, Préchacq-les-Bains, Rion-des-Landes, Rivière-Saas-et-Gourby, Sabres, Saint.-André-de-Seignanx Saint Barthélémy, Saint-Jean-de-Marsacq, Saint-Laurent-de-Gosse, Saint Lon les Mines, Saint-Martin-de-Hinx, Sain.-Martin-de-Seignanx, Saint-Pierre-du-Mont, Saint-Vincent-de-Paul, Saint-Vincent-de-Tyrosse, Saint-Yaguen, Saubion, Saubrigues, Solferino, Soustons, Sorde-l'Abbaye, Sort-en-Chalosse, Tarnos, Tilh, Tosse, Toulouzette, Villenave, Villeneuve-de-Marsan, Ychoux
et 9 Communautés de communes : Maremne-Adour-Côte-Sud, Coteaux et Vallées des LUYS, Pays de Mugron, Pays de Morcenx,Communauté du Seignanx, Communauté d'agglomération du Grand Dax, Communauté du Pays d'Ortie, Communauté de communes de Pouillon, Communauté de communes de Montfort



Panneau : Commune hors Tafta
TTIP/TAFTA et ses investisseurs tout puissants expliqués en moins de 4 min
Vu entre Soustons et Tosse

Non au Gol de Tossef

 Golf=erreur

ICI ZAD

Zone à defendre

KIBAM -  Les événements et manifestations des groupes actifs landais